"Partage-Passion-Rando-Nature" aux Chalets Cobadena-Borda :
Laurent / <cobadena@live.fr> / 05-59-31-57-81 / 06-85-05-29-48

Reportage des randonnées-WE découverte nature
à Cobadena-Borda

La prestation est gratuite, les frais partagés, les participants autonomes en tout.


Vendredi 12 Octobre au soir, Michelle et Philippe arrivent à Cobadena-Borda.
Après les salutations amicales habituelles, Michelle et Philippe se sont installés dans leur chalet et comme convenu, sont venus frapper à notre porte dès qu'ils étaient prêts.
Nous sommes alors partis en fourgon pour une petite visite sympathique "by evening" et non "by night" (pour la bonne raison qu'il fallait
penser à ne pas rentrer trop tard la veille de la rando), avec visite de Bayonne, puis Anglet et Biarritz, le long des plages et des petits ports, jusqu'au rocher de la vierge, évidemment.


Le 13 Octobre, il est prévu au programme de faire le Tour des Penas d'Ichusi, la belle rando aux Vautours. Et bien nous l'avons fait ce tour ! Et comment ? En prenant le temps et en observant ... Une rando "plein les yeux" ...

D'en face des Penas d'Ichusi, du haut de l'Irubelakaskoa que j'ai gravi le WE suivant, le 20 Octobre 2012, j'ai pu faire cette très belle photo d'où nous pouvons voir la rando en boucle dans son ensemble, du Col de Mehatche au col de Mehatche. Cliquez et randonnez en pensée ...


Quelques photos illustrent notre rando, mais le témoigange de Philippe (ci-dessous), retrace mieux que je ne le ferais ... Merci Philippe !




Appréciation de Michelle et Philippe  :
"Nous ne savons comment remercier IBV et surtout Laurent, pour nous avoir organisé cette magnifique randonnée en pays basque pour voir les vautours dans la réserve naturelle espagnole de la Réserva natural des Penas d'Ichusi. Nous sommes arrivés la veille dans un gîte en bois présentant tout confort, télé moderne, au milieu de la nature, conforme aux exigences écologiques actuelles. Le sens inné de l'hospitalité chez Laurent et son souci du service nous ont permis de faire une visite de la côte basque dès notre arrivée à la tombée de la nuit, et de découvrir un avant-goût de la beauté du pays basque. Le lendemain matin son véhicule nous a fait gravir les petites routes de montagne pour arriver à l'Artzamendi en passant par le col de Méhatché. Nous avons laissé là le véhicule pour commencer notre randonnée pédestre après avoir profité d'un magnifique point de vue sur le pays basque jusqu'à la côte atlantique. La randonnée n'était pas une course, mais une marche consciente lente et régulière, à la découverte de notre environnement avec les yeux tout grand ouverts. Nous avions à peine commencé, que nous avons remarqué sur notre côté un parc de brebis. Nous avons pu avoir ainsi l'occasion de discuter librement avec un berger au milieu de son troupeau, qui nous parlait de ses problèmes et de ses préoccupations au sujet de la fabrication de l'Ossau-Iraty.
Au milieu des ondulations vertes et des rochers de grès rose, nous avons vite compris que nous allions passer la journée en immersion dans une nature en rupture avec notre milieu quotidien, et nous redynamiser. Avec les pottoks et les brebis pour compagnons en semi-liberté, nous nous sentions nous-mêmes libérés de nos entraves habituelles pour communier avec le monde naturel minéral, la flore et la faune. N'écoutant que le son des sources d'eau cristallines ou celui du vent, notre vue s'étendait à l'horizon avec une notion de l'infini et des couleurs de vert émeraude ou de
bleu azur métallisé dont on ne se lasse jamais.
Laurent nous a conduits petit à petit par les sentiers qu'il connaît par coeur, vers une zone de falaises et de rochers haut perchés, domicile de la
colonie de vautours fauves. Nous avons fini par apercevoir des couples de craves à bec et à pattes rouges. Laurent nous a montré et expliqué la technique de leurs vols, portés par les courants d'air chaud ascendants ou descendants. La pause du midi nous a offert un pique-nique dans un cadre exceptionnel. Après avoir vu une grande ferme dans le fond de la vallée et être passé à côté d'anciennes bergeries en ruines, nous avons continué notre chemin lentement, toujours en portant notre attention sur notre milieu environnant. La sensibilité de notre guide s'est portée brusquement sur le travail méthodique de façonnage à l'ancienne de meules composées de fougères coupées, séchées et roulées en vue de l'alimentation et des litières des bêtes l'hiver. Nous sommes remontés ensuite aussi lentement, mais sûrement en haut d'un dénivellé qui nous a ramenés à notre point de départ près de l'Artza Mendi. Nous pensions que notre promenade était terminée, mais au lieu de nous ramener à notre gîte , Laurent a encore eu la délicatesse de nous offrir un petit tour sur les routes de la région de part et d'autre de la frontière, en passant par Dancharia, Aïnhoa et Espelette. Nous n'oublierons jamais cette merveilleuse journée."
Philippe DUHAMEL, écrivain
www.philippeduhamel.fr 

Merci Michelle et 
Philippe ! À un de ces jours, quand vous le souhaitez ...
Amicalement, laurent.


Haut de page   retour vers le programme des randonnées